top of page

Monde global, voix locales...

A PROPOS

Chez AMARC INTERNATIONAL, nous croyons que chaque personne est importante. Nous voulons vraiment faire bouger les lignes, et depuis nos débuts en 2000, nous défendons les valeurs qui sont celles de notre ONG depuis toujours : soutien, autonomisation et changement.

Le monde dans lequel nous vivons est difficile, il est donc plus important que jamais de faire entendre sa voix et d'agir pour que les choses changent. AMARC INTERNATIONAL a pour objectif de renforcer l'idée de collectif, et de prouver que les actions d'un groupe sont souvent plus puissantes que les mots.

obturateur_1718158111-2

NOTRE HISTOIRE

L'histoire de l'AMARC International remonte aux années 1980, lorsque le mouvement de la radio communautaire a commencé à se développer dans différentes régions du monde. Face aux défis et aux opportunités auxquels ces stations de radio indépendantes faisaient face, des militants et des défenseurs de la liberté d'expression ont réalisé la nécessité de créer une organisation internationale pour les représenter et les soutenir.

En 1983, lors d'une conférence internationale à Vancouver, au Canada, des représentants de stations de radio communautaires de plusieurs pays ont décidé de fonder l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC). L'objectif principal était de faciliter la coopération et les échanges d'expériences entre les radios communautaires afin de renforcer leur rôle en tant que voix essentielle des communautés locales.

Au fil des années, l'AMARC International a gagné en importance, attirant de plus en plus de membres à travers le monde. Son rôle s'est élargi pour inclure la promotion du pluralisme médiatique, la défense des droits des médias communautaires, et la lutte pour la reconnaissance des fréquences de radio communautaire dans de nombreux pays où elles n'étaient pas officiellement reconnues.

 

Grâce à son engagement constant en faveur de la liberté d'expression, de la diversité culturelle et de l'accès à l'information, l'AMARC International a gagné le respect et le soutien de diverses organisations internationales, gouvernements et donateurs. Cette reconnaissance accrue a permis à l'AMARC de jouer un rôle de plus en plus actif dans les débats sur les politiques médiatiques mondiales et d'influencer les processus de décision au niveau international.

L'organisation a également joué un rôle crucial dans la création de liens solides entre les radios communautaires de différentes régions, favorisant ainsi les échanges de contenu, d'idées et de ressources. Ces liens ont renforcé la capacité des radios communautaires à faire entendre leurs voix dans des contextes régionaux et internationaux, tout en maintenant leur ancrage local et leur pertinence dans leurs communautés respectives.

Aujourd'hui, l'AMARC International continue de prospérer en tant qu'organisation internationale non gouvernementale au service du mouvement de la radio communautaire. Grâce à son engagement envers la défense des droits médiatiques, son soutien aux initiatives bénévoles, et sa promotion d'un modèle de développement participatif, l'AMARC continue de jouer un rôle essentiel dans la promotion de la démocratisation des médias et dans la mise en valeur des voix et des perspectives des communautés locales à travers le monde.

Radio communautaire

Qu’est-ce que la radio communautaire ?

La radio communautaire, la radio rurale, associative, coopérative, participative, libre, alternative, populaire, étudiante, éducative ; Il y a beaucoup de noms pour caractériser les radios communautaires dans le monde.

 

Les stations de radio, les réseaux et les groupes de production qui composent l'AMARC ont des pratiques encore plus nombreuses, et il n'y a pas de modèle définitif. Certaines radios sont musicales, d'autres font des informations locales, certaines sont le porte voix de communautés indigènes ou marginalisées. Mais ce qui les caractérise, c'est leur volonté d'indépendance et d'être au service de leur territoire locale et des populations desservies, sans commercialisation, ou avec des pratiques commerciales au service de la communauté.

 

 

Elles sont situées dans des zones rurales isolées, dans les vallées et les montagnes, sur les campus, et au cœur des plus grandes villes. Leur signal, en FM ou sur d'autres bandes de fréquences, parfois numérisées, peuvent être atteints soit à l'intérieur d'un rayon d'un kilomètre, sur tout le territoire d'un pays ou dans d'autres régions du monde par ondes courtes. Certaines stations appartiennent à des organisations sans but lucratif ou des coopératives, notamment en milieu rural. D'autres appartiennent à des étudiants, des universités, municipalités, des églises ou des syndicats. Il y a des stations de radio financées par les dons de leur public, par les agences internationales de développement, par la publicité et par les gouvernements ou les états, en tout cas ceux qui protègent la liberté de création, de production et d'expression.

« Les vagues de la liberté ». Rapport de la sixième réunion mondiale des stations de radio communautaires. AMARC – Dakar 1995.

 

Lorsqu'une radio favorise la participation des citoyens et défend leurs intérêts; quand elle répond aux goûts de la majorité, lorsqu'elle dit la vérité, lorsqu'elle aide à résoudre les problèmes de la vie quotidienne; quand dans leurs programmes toutes les idées sont débattues et toutes les opinions sont respectées, la ou la diversité culturelle est encouragée, quand la femme est présente dans la communication est n'est pas une simple voix décorative et publicitaire, quand la musique n'est pas proposée par les maisons de disques, c'est ça la radio communautaire.

 

Les stations qui sont appelées ainsi ne se soumettent pas à la logique de l'argent ou de propagande. Son but est différent, ses meilleures énergies sont mises au service de la société civile avec l'idée de créer un consensus, et d'étendre la démocratie.

« Manuel d'urgence pour les passionnés de la radio,», José Ignacio López Vigil. 1997

 

La philosophie de la radio communautaire est de permettre à ceux qui ont pas de voix pour s'exprimer, de servir de porte-parole et d'offrir un outil de développement. L'objectif de la radio communautaire est de ne pas faire quelque chose pour la communauté, mais plutôt de donner à la communauté l'occasion de faire quelque chose pour elle-même, tel que le contrôle de ses propres médias.

« Qu'est-ce que la radio communautaire », Institut Panos Afrique 1998

PRINCIPES

Déclaration de principes de l 'AMARC & de ses membres

Contribuer à l'expression des différents contextes sociaux, mouvements politiques et culturels, et à la promotion de toutes les initiatives en faveur de la paix, amitié entre les peuples.

  •  Reconnaître le rôle fondamental et spécifique des femmes dans l'établissement de nouvelles pratiques de communication.

  • Programmation:

    • la souveraineté et l'indépendance de tous les peuples;

    • la solidarité et la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays;

    • coopération internationale fondée sur la création de liens permanents et généralisés sur la base de l'égalité, la réciprocité, et le respect mutuel;

    • la non-discrimination sur la base de la race, sexe, sexuelle ou la religion;

    • et le respect de l'identité culturelle des peuples.

 

Les principes promulgués et promus par nos membres sont également exprimés et réalisés dans diverses chartes et déclarations

:

  •  La Déclaration d'Amman (2006)

  •  La Déclaration de Katmandou

  •  La Déclaration de Milan

  •  Charte de la radio communautaire pour l'Europe

  •  Charte radio communautaire et citoyenne

  •  Gens’s Communication Charter

  •  Déclaration du Festival latino-américain et des Caraïbes de Radioempassioned et Televisionaries

bottom of page